• ————————————————————————————————————————————————————————————–

Le Réseau des Nez malouins a un an

 Le 2 juillet 2017, le réseau des Nez malouins a un an !

Pour célébrer cet anniversaire, Osons ! et le réseau des Nez malouins ont invité les voyageurs du train à grande vitesse à l’exposition de ses 12 relevés et offert en souvenir une carte postale de bienvenue.

Dans le tohu-bohu ambiant, Monsieur le Maire et ses invités – professionnels du tourisme et journalistes – n’ont pas, malheureusement, pu s’y attarder. Gageons qu’ils se sont renseignés ultérieurement.

En attendant, cette année n’a pas été vaine, puisque Saint-Malo-Agglo, la CCI, et la Timac ont demandé à Air Breizh de réaliser non seulement des analyses de l’air, mais également des analyses de poussières, validant ainsi nos actions.

Espérons que la transparence suivra et que les nuisances olfactives seront également traitées… .

Bel été à tou-te-s dans l’air iodé malouin !

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57

Relevé des nuisances à Saint-Malo – Juin 2017

       L

 

Le 1er juin 2017,

la TIMAB (Phosphéa)

dans la Z.I. Sud ouvre le mois !


 

 

Un mois durant lequel le réseau des Nez malouins n’a pas chômé ! Une colère qui s’exprime dans ce relevé de 7 pages remplies des constatations de nuisances olfactives et de poussières :

Télécharger (PDF, 178KB)

 

Et la TIMAC-Agro clôt ce mois de juin en « nimbant » le rond-point au niveau de l’hôpital et du lycée Maupertuis « d’un nuage de particules de poussières » …

 

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57

 

 

 

Demande de transparence

En juin 2017, nous avons adressé une demande de transparence au Préfet, au Président de Saint-Malo Agglomération et à la Timac … . Nous attendons les réponses.

 

Courrier du 12 juin 2017 à la TIMAC :

Télécharger (PDF, 184KB)

Courrier du 14 juin 2017 au Préfet :

Télécharger (PDF, 184KB)

Courrier du 26 juin 2017 au Président de Saint-Malo Agglomération :

Télécharger (PDF, 184KB)

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57

 

Relevé des nuisances à Saint-Malo – Mai 2017

En mai fais ce qu’il te plaît … si tu habites Intra-Muros ou Courtoisville !

Mais à Saint-Servan, aux Cottages, à Rocabey … ?

Un brouillard de fumées aux odeurs caractéristiques, aux abords de la Timab (Phosphea)

Chemin des prairies – Quartier des Cottages

    Voici le relevé du mois de mai :

Télécharger (PDF, 168KB)

 

Relevé des nuisances à Saint-Malo – Avril 2017

À Saint-Servan, en avril, ne te découvre pas d’un fil… de cache-nez !

  Voici le relevé des nuisances du mois d’avril 2017 :

Télécharger (PDF, 141KB)

À noter que, suite à l’appel de riverains, le directeur du développement de l’usine Timac Agro quai intérieur a constaté la réalité des fortes nuisances olfactives le 3 et 7 avril 2017.

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57

 

Relevé des nuisances à Saint-Malo – Mars 2017

Mars, des giboulées d’odeurs entre des panaches

de fumées noires …

 

 

 

… ou blanches.

                                                  

   Vous trouverez ci-dessous le relevé des nuisances du mois de mars, réalisé par le réseau des Nez malouins :

Télécharger (PDF, 124KB)

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO

Relevé des nuisances olfactives à Saint-Malo – Février 2017

En cette période de carnaval, le port du masque était de rigueur !

Voici le relevé des nuisances du mois de février réalisé par le réseau des Nez malouins :

Télécharger (PDF, 133KB)

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO

Relevé des nuisances olfactives à Saint-Malo – Janvier 2017

Attention, un pollueur peut en cacher un autre !

En ce début d’année 2017, Saint Malo n’a pas échappé au pic de pollution : le 22 janvier, l’IQA (Indice de Qualité de l’Air) était de 10 (pour en savoir plus  Air Breizh – Les indices de la qualité de l’air).

Les transports représentent 15% des émissions alors que l’industrie en est responsable de 26%.

Certains producteurs d’engrais réduisent leur activité en cas de pic de pollution.

(Extrait de La Matinale 7/9 de France Inter, le 25 janvier 2017).

 

À Saint-Malo, nos industries ont-elles la même attitude lors des pics de pollution ?

          Voici le relevé des nuisances olfactives du mois de janvier 2017 :

Télécharger (PDF, 121KB)

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO

ROULLIER : 60 millions d’€ d’amende pour entente illicite !

Pour les malouin-e-s, le groupe Roullier (Timac-Agro), ce sont des emplois, de l’activité sur le port et dans la zone industrielle, mais aussi des désagréments quotidiens : odeurs nauséabondes, poussières, … . Ils savent maintenant aussi que la multinationale malouine a été condamnée à hauteur de 60 millions d’euros et que son appel a été rejeté par la justice européenne.

Le fond du problème est une entente illicite entre les grands groupes de PAA comme le confirme cet extrait du jugement :

« … les principaux producteurs européens de PAA (Phosphate pour l’Alimentation Animale) sont convenus de se partager une grande partie du marché européen des PAA en se répartissant des quotas de vente par région et par client. Ils auraient, en outre, coordonné les prix, et, lorsque cela s’avérait nécessaire, les conditions de vente. L’accord original, passé par écrit le 19 mars 1969 entre les cinq principaux producteurs de PAA, à l’époque, viserait à résoudre une situation de surcapacité sur le marché européen. L’arrangement prévoirait également une révision annuelle des quotas de vente. Un mécanisme de suivi aurait été mis en place par la suite pour contrôler l’accord de marché et pour régler les conflits en cas d’écarts importants par rapport aux quotas convenus grâce à un système de compensation. » (point 15 de l’ Arrêt du tribunal du 20 mai 2015 )

Pour information, le phosphate est l’objet de multiples convoitises et selon la BBC «  les réserves sont énormes, le manque ne se fera pas sentir avant des décennies, voire des siècles. Le phosphate est donc une ressource dévaluée et exploitée sans aucune limite pour l’environnement –même si son prix a connu une forte hausse ces dernières années, avant d’entamer une baisse en 2013. Or l’apport excessif en phosphate de l’agriculture qui n’est pas absorbé par les plantes se déverse dans les rivières, contribuant au phénomène deutrophisation des milieux aquatiques (excès de matières organiques dans les eaux causée par la croissance puis la dégradation de quantités excessives d’algues). »   L’article sur slate.fr (22 novembre 2013)

Il n’est pas difficile de comprendre que le monde fictif de la « concurrence libre et non faussée » a un prix que les industriels préfèrent voir payer par une agriculture en grande difficulté. Quitte à réclamer avec les agriculteurs des aides (financés par nos impôts) de cette même Europe dont les grands groupes ne respectent pas les règles.

Pour ce qui concerne le groupe Roullier, sa participation à l’entente a été retenue de 1993 à 2004 et concerne un chiffre d’affaires estimé à plus de 340 millions d’euros. Heureusement la justice européenne a évalué sa capacité à payer l’amende et conclut (points 200, 204 et 205 de l’ Arrêt du tribunal du 20 mai 2015 ) « qu’il en ressort que la trésorerie [..] des requérantes était saine, ce qui a d’ailleurs été admis par les requérantes elles-mêmes lors de l’audience. »

Les malouin-e-s peuvent donc se rassurer, malgré les 60 millions d’euros d’amende, le groupe Roullier pourra tenir le cadre de la Responsabilité Sociale (RSE) dont elle se prévaut sur son site internet, par exemple en investissant dans des modes de déchargement par aspiration pour le bénéfice de tous :

 

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO