• ————————————————————————————————————————————————————————————–

« Un moment sans retour » : Un film à financer sans détour !

[

Parce qu’OSONS ! a aidé au premier débat avec les gilets jaunes de Saint-Malo,

        Parce que Gaumont, Véolia et les banques n’y seront pas.

             Ce film à besoin de soutien. Il vous reste quelques jours

                       C’est ici

Le film en deux mots

« Un moment sans retour » est un film pour le cinéma. Une plongée à l’intérieur de ce grand mouvement de révolte populaire : les Gilets Jaunes !

C’est l’histoire d’un groupe de Gilets Jaunes en Bretagne, du côté de Rennes. Une histoire pleine de soubresauts et de révélations. Ils ne se connaissaient pas la veille, ils avancent ensemble au-delà de ce qu’ils croyaient possible. C’est un film qui plonge les spectateurs dans l’intimité et la lumière explosive d’un événement historique en train de s’écrire.

Ce film a besoin de vous parce qu’il a été décidé dans l’urgence, sans production, sans aide institutionnelle. Comme on se jette à l’eau, parce qu’on sent que c’est là qu’il faut être. Pour conserver une trace, pour comprendre ce qui arrive, pour rendre hommage à l’inattendu et à l’inouï. Et peut-être aussi pour projeter dans l’avenir les espérances du mouvement.

Pour tout savoir c’est ici :

un clic pour tout savoir

(Illustrations en provenance de Kiss Kiss BANG BANG)

« l’époque » de Matthieu Bareyre, le 22 novembre 2019, à 20h15, au cinéma Le Vauban 2

« l’époque » de Matthieu Bareyre, le 22 novembre 2019, à 20h15, au cinéma Le Vauban 2

Vous souvenez-vous ? En avril dernier, Osons! proposait au cinéma Le Vauban à Saint-Malo, d’organiser une projection-débat autour du film « l’époque », nous en avions fait une annonce ici et .

L’administration du cinéma s’est réfugiée derrière des arguments divers, variés et peu crédibles pour ne pas accéder à notre demande mais nous invitait cependant à nous retourner vers les services culturels de la ville. Pourquoi ? Nous n’aurons jamais la réponse.

Chacun pourra interpréter comme il l’entendra ce « volte-face », l’essentiel est la possibilité offerte aux malouin·e·s de voir ce film, en présence du réalisateur Matthieu Bareyre, le 22 novembre, à 20h15… et c’est gratuit dans le cadre « Le Mois du Film Documentaire ».

Clair et net (dédicace à notre député)

 

Montage d’extraits de l’émission « C politique » du 14 avril 2019 (séquence à partir de la 34ème minute), à retrouver en intégralité ici .

Nos gouvernants et nos députés « pro-pesticides », respectables, responsables… sont sollicités par les médias, qui parient sur leur futur, et même dans les manifestations, pour montrer à quel point leurs décisions sont raisonnables, sensées et prises pour le bien de tous.

Mais voilà, il suffit d’un survivant pour que cela dérape.

Paul François, blanc, français, agriculteur et il exagère… il pense au paysan africain qui va « bénéficier du progrès », que lui permet notre député, en recevant les pesticides interdits chez-nous depuis deux générations…

Décidément, les citoyens sont vraiment incorrigibles !

Attention, quand ils disent moins d’impôts, ils pensent à moins de santé, d’éducation, de protection, d’égalité et de justice…

Après le Grand débat, les dernières analyses ressemblent à s’y méprendre à celles qui existaient déjà. Normal pour un gouvernement, souvent incompris, mais si intelligent et qui avait déjà tout prévu… Donc nous rediffusons cette vidéo, pour savoir vers où veulent nous entraîner les premiers de cordées, il suffit de regarder un extrait du dernier film de Michael Moore (un clic sur la photo) :

C’est « l’époque »

Nous y sommes presque, nous avons trouvé l’accord avec la production du film « l’époque », reste celui du cinéma Le Vauban.

Faire passer un film sur « la jeunesse qui ne dort pas » à Saint-Malo, « réserve de vieux blancs » (selon l’expression de l’un de nos adhérents), était indispensable. Certains le regarderont comme un documentaire ethnographique sur une peuplade quasi disparue dans la cité (- 28% de jeunes de moins de 29 ans en 15 ans), d’autres comme un espoir. Dans tous les cas, le film de Matthieu Bareyre, dont la sortie est prévue le 17 avril, ne vous laissera pas indifférent.

OSONS! le cinéma, OSONS! le débat qui suivra la projection.

Un clic pour la bande annonce du film.

 

CLIMAT : C’est l’histoire d’une autruche qui prenait le goudron pour du sable

Voici une vidéo de StoryCircus & Premières Lignes qui explique pourquoi résoudre la crise climatique d’aujourd’hui est extrêmement complexe. #MarchePourLeClimat

Il n’y a pas besoin d’être énarque…

Il n’y a pas besoin d’être énarque…

Pour savoir vers où veulent nous entraîner les premiers de cordées, il suffit de regarder un extrait du dernier film de Michael Moore (un clic sur la photo) :

 

Ou pour sourire quand même des effets de la « crise », une reprise d’Anne Roumanoff, et oui même ici (un clic sur la photo) :

Conférence sur la qualité de l’air : Morceaux choisis

Morceaux choisis de la conférence sur la qualité de l’air. Nous préparons la suite pour une réaction de l’entreprise et des autorités.

Le bon air à Saint-Malo ??

Contacter Osons! : osons@osons-a-stmalo.com ,  Facebook Osons!  ,  Twitter Osons!

Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook Osons! l’air  ,  Twitter Osons! l’air

Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO

Téléphone : 07 69 07 83 57

ÇA FAIT PLOUF DANS L’EAU : Ailleurs aussi des maires espèrent leur monument…

Le maire de Crest (Drôme) et son équipe ont un projet de construction d’un complexe aquatique aux coûts exorbitants pour la commune. Pour en souligner les aberrations, un collectif a réalisé une vidéo musicale – un clip ! Entraînant et convaincant. Le but : faire connaître aux habitant(e)s des informations qui ne sont pas mises en avant par les partisans de ce projet. Le budget global irréaliste des travaux, le choix d’un terrain de construction inondable en sous-sol, l’élévation de la taxe foncière, les conséquences écologiques…

Il n’y a pas de référence au complexe piscine de l’agglomération mais aux mégalo/maires qui persistent malgré la ” crise des budgets publics ” qui ne les préoccupe qu’au moment d’affecter le budget à l’amélioration de la vie quotidienne des citoyens. Regardez ce clip, vous ne serez pas déçus !

 

[Source : https://reporterre.net/Clip-du-Collectif-des-Bouffons-Anonymes-CA-FAIT-PLOUF-DANS-L-EAU]

OSONS! recommande : Human Flow (Film de Ai Weiwei) le 13 mars 2018 – à Saint-Malo

OSONS! recommande : Human Flow (Film de Ai Weiwei) le 13 mars 2018 – à Saint-Malo

« Personne ne pourra dire après ce film qu’on ne savait pas. On ne peut rester les bras croisés face à une situation aussi criminelle ». Leoluca Orlando – Maire de Palerme –

Ce film rend compte du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Tourné sur une année, dans 23 pays, pays d’exil ou pays d’accueil, Human Flow s’attache à diverses trajectoires d’hommes, de femmes, de familles qui ont quitté les lieux où ils vivaient pour fuir les guerres, les persécutions, la faim, la sècheresse en quête de justice et de sécurité. Human Flow est présenté au moment où l’humanité a le plus besoin de tolérance, de compassion et de confiance en l’autre. La société mondialisée saura-t-elle se tourner vers l’ouverture, la liberté et le respect des droits de l’Homme ?

Organisation Ligue des droits de l’Homme et SOS Méditerranée

Voir le rendez-vous ici  

Voir le site du film ici   

 

La palme des vœux

La palme des vœux

Les vœux d’OSONS ! suivront. Mais l’écrivain Pierre Lemaitre (Goncourt 2013) et auteur du roman « Au revoir là-haut » dont est tiré le dernier film de Albert Dupontel, a placé la barre assez haut en saisissant le moment des vœux pour rappeler la réalité derrière les paillettes, le décorum, les écharpes tricolores et l’amas d’hypocrisies.

 

 

 

Osons! et les soixante-dix ans de la Sécurité Sociale

Osons! et les soixante-dix ans de la Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale a soixante dix-ans. Partout en France, c’est l’occasion de rappeler que c’est à la sortie de la guerre et avec une économie dévastée par l’occupation allemande et la collaboration, des autorités et d’une grande partie du patronat français avec les nazis, que la solidarité a été mise en avant. Dans une société infiniment plus pauvre qu’aujourd’hui, c’est la solidarité qui est choisie comme moteur de la reconstruction du pays, la cotisation collective comme instrument de progrès social.

OSONS! a décidé de souhaiter un bon anniversaire et une longue vie à la vieille dame en prenant deux initiatives.

La première consiste à proposer de dénommer une rue de Saint-Malo, « Rue de la Sécurité Sociale » avec mention du nom du ministre qui fut chargé de sa mise en place en 1945, Ambroise Croizat. Cette demande, faite à la mairie, est soutenue à l’unanimité du conseil d’administration de la Caisse d’Assurance Maladie d’Ille-et-Vilaine formé de trois collèges : les 5 syndicats de salariés, les trois syndicats des employeurs et le collège des usagers (voir le courrier de son Président ci-dessous)

Télécharger (PDF, 393KB)

afflasociale

La seconde est de faire venir à Saint-Malo le film de Gilles Perret “LA SOCIALE” “Vive la Sécu” en avant première à Saint-Malo le 26 septembre. Les accords sont passés avec le Vauban 1 et l’équipe du film.   (voir l’affiche et le site du film ci-dessous).

Le site du film ICI

Projection du film de Gilles Perret “LA SOCIALE”


Pour ceux qui  souhaitent aller plus loin quelques mots sur l’histoire de la Sécurité Sociale.

Télécharger (PDF, 203KB)

Le 26 septembre 2016, OSONS! a baptisé la rue entre la médiathèque La Passerelle et la Maison du peuple

RUE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

Hommage à René Vautier

Hommage à René Vautier

aures2René Vautier est mort !

Nous regrettons la disparition de cet homme qui a toujours su choisir son camp, et tenons à  lui rendre hommage.

En mars dernier, il avait apporté son soutien à la liste “OSONS Franchement à Gauche!” lors de la campagne des municipales à Saint Malo. Nous voulons rappeler ici l’importance du message que représente son engagement, sa vie : Ne jamais se soumettre à l’ordre d’un monde injuste, être toujours du côté de l’opprimé, combattre le colonialisme et le racisme. Ce sont ces mêmes principes qui nous animent.

Aujourd’hui, les combats de René Vautier restent terriblement d’actualité. Les inégalités sont accrues par les politiques libérales  et sont revenues au niveau de 1913 ( « Le capital au XXI siècle » T Piketty). La censure est bien plus insidieuse que celle qu’eut à subir l’auteur d’ « Octobre à Paris » ou  « Avoir vingt ans dans les Aurès » tant la pensée dominante est seule présente dans les médias.

Comme René Vautier , ne lâchons rien !

Osons !