• ————————————————————————————————————————————————————————————–

La Louisiane et l’ADJOINT

Début juin nous avons informé le préfet et le maire de notre intention d’organiser une fête/concert pour la défense du Jardin de la Louisiane. Par cette démarche nous souhaitions informer et nous ne demandions rien, ni aide ni subvention, ni autorisation. Pour être prudents nous lui avions donné la même forme que l’an passé, c’est à dire celle d’une déclaration de rassemblement sur le domaine public.

Et comme l’an passé la mairie a souhaité nous donné son avis sous la plume de monsieur l’adjoint en charge de la Promotion des Projets Jeunesse et de l’Animation, qui comme l’an dernier est défavorable, plus exactement cette année “la ville ne peut donner son accord”.

Donc comme l’an passé nous nous en passerons et nous avons déposé aujourd’hui une déclaration en préfecture et répondu à monsieur l’adjoint en charge de la Promotion des Projets Jeunesse et de l’Animation en expliquant le sens de notre courrier d’information à la mairie.

Pour votre information les courriers sont ci-dessous:

Télécharger (PDF, 187KB)

Télécharger (PDF, 357KB)

Télécharger (PDF, 377KB)

Télécharger (PDF, 1.26MB)

 

Une deuxième fête pour le Jardin de la Louisiane

 Depuis plus de deux ans les élus de Saint-Malo préparent la destruction du jardin public de la Louisiane. En octobre 2015, les adjoints cachaient encore les plans réalisés 6 mois plus tôt et affirmaient qu’il s’agissait de rumeurs, depuis c’est le silence chuttttt … .

La rénovation du quartier pour une meilleure qualité de vie a couté 54 millions d’euros, ont-t-ils été dépensés pour rien ? Aujourd’hui, il y a plus de bâtiments qu’avant et le conseil municipal sacrifie le seul jardin parfaitement protégé des voitures et de l’agitation.

Les promoteurs ont-ils un appétit si vorace dans le reste de la ville et un tel appui des élus qu’ils ne laisseraient que les jardins publics pour construire des HLM ?

Le jardin de la Louisiane est notre bien commun, il ne doit pas disparaître pour les profits immobiliers d’une petite minorité. Après la suppression du collège Surcouf, ce serait une seconde agression contre le quartier et ses habitants (sans compter les menaces sur Intermarché).

Les malouins de la Découverte et d’ailleurs ne plieront pas,

ils vous invitent avec OSONS! à venir nombreux

le samedi 24 juin 2017 entre 17h et 22h dans le jardin de la Louisiane.

Rencontres avec des associations,

Restauration (crêpes, galettes saucisses, gâteaux), buvette, jeux

et  Concert gratuit de FAB  à 18h30

 

Jardin de la Louisiane: vous étiez toujours là et toujours plus nombreux…

DSC00015Dimanche soir, 3 juillet, nous avons été plus de 400 personnes à passer (ou à rester plusieurs heures) au jardin de la Louisiane pour soutenir le combat des riverains qui se bougent pour que ce lieu (superbe en cette saison…) demeure un bien public

La démonstration est faite qu’avec de l’énergie et de la constance on peut réussir un événement qui a, fait significatif,  permis à de nombreuses personnes en but avec le management “façon Renoult” de se retrouver et d’agréger leurs combats (collège Surcouf, terrain de camping des Nielles, Ecole de Musique…).

Merci encore à tou-te-s ceux -celles- qui ont pris une part à la réussite de cette initiative…qui en appelle d’autres…..jusqu’à l’abandon du projet de lotissement dans le jardin.

Tous dans le jardin de la Louisiane le 3 juillet !

29,7 x 42 cmDepuis plus d’un an les élus de Saint-Malo préparent la destruction du jardin public de la Louisiane. En octobre dernier, les adjoints cachaient encore les plans réalisés en mai 2015 et affirmaient qu’il s’agissait de rumeurs, aujourd’hui c’est le silence chuttttt…..

La rénovation du quartier a coûté 54 millions d’euros pour déconcentrer les bâtiments et améliorer les espaces publics du quartier, elle est à peine terminée que le conseil municipal décide de faire le contraire et sacrifie le seul jardin parfaitement protégé des voitures et de l’agitation.

Tout cet argent public a-t-il été dépensé pour rien ? L’appétit des promoteurs est-il si vorace dans le reste de la ville pour que les HLM ne trouvent que les jardins publics pour construire ?

Ensemble les riverains de la Découverte ont décidé de ne pas se laisser faire. Le jardin public est notre bien commun, il ne peut être vendu sans une délibération pour le « déclasser ». Ce beau terme juridique qui signifie qu’avec lui ce sont tous les habitants qui seront « déclassés ».

Si les citoyens du quartier n’ont pas saisi le message, le projet de suppression du collège Surcouf à la même signification. Même les enfants malmenés le comprennent ….

Rassurez-vous, il n’y a pas de résignation chez les malouins de la Découverte ou de Bellevue, ils vous invitent tous à le montrer

  le 3 juillet de 19h à 22h dans le jardin de la Louisiane .

 

Les riverains du jardin de la Louisiane dénoncent l’incohérente gestion de l’argent public !

6 février 1Il y a quelques jours, les habitants opposés à la destruction du jardin ont vigoureusement expliqué leur point de vue à l’adjointe au maire. Ils viennent d’écrire à l’Etat, la région et l’Agence Nationale pour la rénovation urbaine à propos des 54 millions d’euros d’argent public dépensés pour rénover le quartier. Le but était d’améliorer les logements, les espaces publics et la mixité sociale du quartier de la Découverte. Les travaux sont à peine terminés que les élus malouins décident de revenir sur les accords signés en ajoutant des logements et en supprimant un jardin public qui contribue à l’équilibre du quartier….
Les riverains et l’association OSONS ! prennent une nouvelle initiative et invitent les malouins à les rejoindre dans le jardin le samedi 6 février entre 10 h 30 à 12 h 30. Chacun sera invité à dessiner, peindre, écrire, photographier. Le résultat sera affiché sur des panneaux préparés par les riverains et accrocher aux murs de leurs propriétés.
Le même jour, les malouins sont invités à montrer leur soutien en affichant, à leurs fenêtres et dans leurs voitures, des affichettes qui sont en cours de distribution ou à les confectionner eux-mêmes.

Cliquez ici pour imprimer l’affichette de soutien

Cliquez ici pour lire les courriers

 

Le maire de Saint-Malo entre mépris et mensonge

of 18122015

La destruction du jardin public de la Louisiane s’est invitée au conseil municipal. Une occasion pour le maire de montrer son mépris pour la population de la Découverte.
En précisant que ce projet ne concerne pas la construction de tours mais de maisons, il feint d’ignorer que les riverains savent également lire les plans. Son message signifie-t-il qu’il est toujours possible de faire pire?

En déclarant que les résidents du quartier seraient les instruments de certains qui auraient « intérêt à agiter le bocal », il sous-entend qu’ils sont incapables d’agir par eux-mêmes. Et pourtant, ils n’ont eu besoin de personne pour rencontrer leurs voisins dans la rue des Antilles ou à la sortie des magasins, avec leur pétition et pour seul message de faire « cesser le bétonnage et laisser les enfants profiter du jardin public ».
Il y a deux mois, l’adjointe affirmait qu’il s’agissait de rumeurs. Mensonge, les plans datent du mois de mai. Aujourd’hui, contrainte par la mobilisation des riverains, la municipalité accepte une réunion, puis se défausse sur Emeraude Habitation (à quel titre ?) sans la présence d’élus. Ce signe de mépris des habitant-es a provoqué leur refus de se rendre à cette réunion. Sans doute une nouvelle « erreur de communication » de la mairie ?

Si le «bocal» de la Découverte s’agite, c’est que la mairie ment, cache ses projets puis ne les assume pas. C’est pour cela que les habitants, dont certains sont adhérents à OSONS !, ont demandé et obtenu l’appui de l’association.

Attention, peu à peu la détermination se transforme en colère.

Une première belle mobilisation et un gros mensonge.

Soixante à soixante-dix personnes sont venues se renseigner sur le dossier du Jardin public de la Louisiane, ce samedi matin 28 novembre. Des riverains et des parents avec leurs enfants, ils habitent des pavillons et des bâtiments proches. Quatre membres du nouveau conseil citoyen, que nous avions invités, étaient présents. Musique, café et cidre ont permis un rendez-vous en toute convivialité.samedi281
Chacun a pu découvrir la raison pour laquelle l’adjointe au maire était aussi en colère il y a deux jours. Alors que selon les dires de cette dame, les journalistes exagéraient et qu’il n’y avait rien de précis, nous avons eu la confirmation de la préemption d’une maison par la mairie pour créer une voie d’accès au lotissement prévu. Mieux, nous avons pu prendre connaissance des plans réalisés par les services techniques de la mairie qui datent de mai 2015. Le mensonge est découvert, rien n’est précis mais des plans datant de plusieurs mois ont été présentés, bel exemple de transparence et de courage politique.
Si vous en doutez, regardez bien la date de la première page du dossier de la mairie. En cliquant ici vous découvrirez  le projet (un peu de patience le document est lourd).
Les habitants sont déterminés et leur vitesse de réaction montre qu’ils ne sont pas disposés à se laisser faire.

samedi282

(les habitants découvrant les plans de la mairie)

Comment faire pour la suite ?
Continuer la mobilisation. D’autres rendez-vous seront proposés, et désormais beaucoup des personnes présentes ce matin aideront à la distribution des tracts. Elles ont conservé des petits documents pour en parler à leurs voisins. D’autres idées fleurissent mais gardons l’effet de surprise….
Se préparer à la bagarre y compris juridique et financière. Il faut se souvenir que l’Etat et la Région ont cofinancé l’ANRU. Le but était d’organiser le quartier différemment, de diminuer le nombre de logements sociaux et d’augmenter les autres types de logements. Tous ont signé une convention pour sceller un accord de financement. Devrons-nous agir sur l’Etat et la Région pour faire respecter les accords ?
Il faut se souvenir également qu’un contrat de ville a été voté par la ville en juillet dernier et qu’un conseil citoyen doit donner son avis sur tous les projets. Visiblement, le projet du jardin de la Louisiane n’est pas prévu par le contrat et n’a pas été soumis au conseil citoyen. Que vont en penser les partenaires du contrat de ville, accepteront-ils d’y participer contre les habitants ?
Préparez-vous à soutenir les habitants de la Découverte !