• ————————————————————————————————————————————————————————————–

COVOITURAGE pour venir à l’AG d’OSONS!

Assemblée générale d’OSONS! nous vous attendons!

Pour venir, rendez vous au covoiturage d’Osons! Une voiture vous attendra à 19h30 …

Intra-Muros : Porte Saint-Vincent
Paramé :  Mairie Annexe de Paramé
Rocabey : Église de Rocabey
Saint-Servan : Place Bouvet
La Découverte : Intermarché (grand parking)

D’autres lieux peuvent s’ajouter en fonction des demandes. Vous pouvez nous contacter au 07 69 07 83 57.

 

Relevé des nuisances à Saint-Malo – Novembre 2017

Le réseau des Nez malouins poursuit son travail – collecter les signalements des nuisances olfactives ou des poussières à Saint-Malo – commencé il y a un an et demi et vous propose ici le relevé du mois de novembre 2017 :

Télécharger (PDF, 175KB)

Dorénavant, il est également possible de faire les signalements de nuisance directement sur le site de l’association OSONS! en remplissant le formulaire dédié, accessible en cliquant sur le bouton Signaler une nuisance olfactive ou de poussière en haut, à gauche du site.
Ce formulaire s’adresse à tou·te·s celles et ceux qui souhaitent faire un signalement d’une nuisance olfactive ou de poussière, et bien sûr aussi aux Nez du réseau des Nez malouins.

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57

La « Tour » : Que penser de la réunion du 24 novembre 2017 ?

Nous publions ici la lettre ouverte

DROIT DE RÉPONSE À L’URBANISTE

de Michel Thaly, Président du conseil syndical de la résidence « Les Provinces » :

Télécharger (PDF, 227KB)

Et les réflexions (OF du 27/11/17) de Jean-François Revert, architecte-urbaniste de Saint-Malo, sur l’importance du quartier des Provinces et sur la nécessité de créer, en matière d’urbanisme, les conditions d’une démocratie participative :

  • « J’ai, notamment, pris conscience de l’importance du quartier des Provinces. Je ne pensais pas que ses habitants se sentaient si impactés. »  
  • en réponse à l’opposition du Maire à la démocratie participative : « C’est son erreur. À Rennes ou à Nantes, où j’ai beaucoup travaillé, les maires ont toujours mené des réunions de concertations sur les projets urbains. Ici, la principale erreur du maire a été de balancer ce projet du jour au lendemain à la figure des habitants. Il aurait dû lancer une consultation progressive, informer les habitants. Un projet, ça s’explique. »

Mais une erreur volontaire, n’est-ce pas une faute ?

 

 

Communiqué du Collectif Contre la Tour “Le Sémaphore”

À la demande du Collectif Contre la Tour “Le Sémaphore”, nous publions ici leur communiqué de presse adressé aux journaux locaux :

Contre la Tour, un Collectif de riverains s’est créé ; il s’exprime.

Le projet du Maire de St Malo d’’implanter une tour de 17 étages haute de 55 mètres à proximité de la gare a semé l’inquiétude chez les riverains de plusieurs copropriétés proches, fortement préoccupés par les conséquences d’une telle construction.
Début octobre 2017, ils ont constitué un groupe d’opposition au projet intitulé :
Collectif Contre la Tour “Le Sémaphore ‘’.
Ils constatent qu’une telle réalisation ne figurait ni dans le programme électoral de l’actuelle majorité, ni dans le “Plan Urbain Stratégique Saint-Malo 2030’’ et qu’elle n’a fait l’objet d’aucune information ni de consultation ni d’étude d’impact préalables.
Ils estiment par ailleurs que ce projet privé ne présente aucune utilité pour la population.

Fort à ce jour d’une quarantaine d’adhérents, le Collectif entend :

  • S’opposer à la réalisation d’un projet qui aurait des conséquences graves sur la vie du quartier et entrainerait de nombreux préjudices pour les riverains.
  • Défendre la qualité de vie dans le quartier ainsi que le style et l’image de la ville.
  • Être un interlocuteur indispensable dans les discussions qui auront lieu, avec le souci de représenter les riverains et d’apporter des propositions répondant aux besoins du quartier.

Comme d’autres associations sur d’autres projets locaux, le Collectif pense que rien n’est joué. Encore faut-il mener la bataille avec toutes celles et ceux qui ne veulent pas de cet immeuble dit ‘’de prestige”.

Une réunion publique aura lieu le vendredi 24 novembre au théâtre Bouvet :
véritable réunion de concertation ou “show” pour promouvoir le projet ?
Le Collectif sera présent pour écouter, mais aussi pour dire les inquiétudes des habitants du quartier de la gare.
Nous invitons les Malouins à ne pas manquer ce premier rendez-vous pour s’informer et s’exprimer, et à rejoindre le Collectif Contre la Tour “Le Sémaphore”.

le 20 novembre 2017

Contacts :  cctsaintmalo@gmail.com et francoisethaly@gmail.com

Relevé des nuisances à Saint-Malo – Octobre 2017

Peu transparente, la qualité de l’air inquiète

Le relevé des nuisances du mois d’octobre 2017 est d’une “envergure inégalée” !

Et les témoignages et les signatures sur la pétition se multiplient.

Télécharger (PDF, 201KB)

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57

 

Tarif de l’eau, les inégalités ne baissent pas !

La Régie Malouine de l’Eau (RME) vient d’annoncer la troisième modification de tarif de l’eau en quatre ans. Pour se faire un avis et débuter le bilan de la prise en main de la RME par le conseil municipal actuel, toutes tendances confondues, OSONS ! a comparé les tarifs 2014 et 2018. Résultat, les inégalités sont toujours là !

Les « petits abonnés » continueront à payer une partie de la facture des « gros abonnés » :

  • Les petits abonnés (- de 30 m3/an) consomment 23% des volumes distribués. En 2014, ils payaient 42% de la facture totale. En 2018, ils paieront toujours 42%.
  • Les particuliers et petits abonnés professionnels (- de 120 m3/an,) consomment 50% des volumes distribués. En 2014, ils payaient 66% de la facture totale. En 2018, ils en paieront 65%.

Edifiée par ses deux actions en justice pour un prix de l’eau plus juste, OSONS! ne se faisait pas d’illusion sur ce « miracle » de la baisse du prix de l’eau. La RME pouvait réduire les inégalités, sans surprise, elle évite de le faire. Si la baisse est proche de 15 euros par an pour 90% des abonnés, elle est en revanche de 15.000 euros par an pour le plus gros. Ici aussi c’est sur le dos des autres que sont fabriqués les «premiers de cordée»… .
Beaucoup, dont monsieur Couanau récemment, comprennent que le choix de la régie municipale ou communautaire est celui qui s’impose pour défendre l’intérêt des citoyens dans un monde livré aux grandes sociétés. L’agglomération de Saint-Malo, bientôt compétente pour l’eau, sera certainement proposée à leur voracité. C’est le choix des élus en place à Saint-Malo, ceux qui construisent avec l’eau, la ville à deux vitesses que nous dénonçons aussi pour l’urbanisme.
OSONS ! invite les citoyens à la vigilance et à la mobilisation contre l’appétit des uns et l’apathie des autres.

Note : Ce communiqué a été adressé à la presse locale le 29 octobre 2017

Qualité de l’air, enfin ils bougent !

Le site actu.fr a publié une information sur les campagnes d’analyse de l’air et des poussières confiées à AirBreizh par Saint-Malo Agglomération.
Enfin ! les actions (la pétition, le réseau des Nez malouins, les rassemblements, la manifestation à la gare, la rencontre avec la Timac) menées par Osons ! et les Nez depuis deux ans, ont permis de secouer des dizaines d’années d’inertie.

L’article précise que « les résultats seront publiés » « (1er semestre 2018) sous réserve d’analyses complémentaires ». Mais c’est dès aujourd’hui qu’il faut instaurer la transparence dans ce dossier en publiant son cahier des charges pour qu’un véritable contrôle citoyen soit réalisé sur la nature, l’objet et les moyens de la recherche. Osons ! l’a réclamé dès le mois de juillet 2017. Compte tenu de l’inquiétude de la population, chacun pouvait s’attendre à ce que cette publication soit spontanée de la part de nos élus. Puisque ce n’est pas le cas, Osons ! renouvelle donc officiellement et publiquement sa demande de libre accès des citoyens aux documents par un courrier recommandé dès le lundi 16 octobre 2017.
Outre la qualité de l’air essentielle sur le plan de la santé, la lutte contre les nuisances, dissémination des poussières et des odeurs, ne pourra se réaliser sans investissements volontaires ou non, dont la décision appartient aux premiers responsables, entreprises, État et responsables portuaires.
Osons ! et le réseau des Nez malouins demeureront vigilants et actifs dans cette seconde étape.

Note : Ce communiqué a été adressé à la presse locale le 16 octobre 2017

Pour signer la lettre ouverte ici ou
Contacter Osons! l’air :   osonslair@osons-a-stmalo.com  ,  Facebook   ,  Twitter
 Osons! – Guichet des Associations – 40 ter Square des Caraïbes – 35400 ST MALO
Téléphone : 07 69 07 83 57