• ————————————————————————————————————————————————————————————–

OUVERTURE DU POLE CULTUREL, “La Grande Passerelle”, NOTRE APPRECIATION

DSC06130Dans une lettre ouverte en date du 27 novembre 2014, notre association  enjoignait Monsieur le Maire de Saint-Malo d’informer les malouin-es sur un certain nombre de questions touchant à la programmation culturelle et au fonctionnement de la Grande Passerelle, équipement communal, que nous considérons comme majeur.

Fort tardivement – à quelques jours de l’ouverture au public -, par voie de presse et dans Saint-Malo Magazine, le voile se lève sur la programmation culturelle et notamment cinématographique pour la saison 2015.  Nous en prenons acte, avec l’espoir, que la volonté affichée soit pérennisée, s’installe dans la durée et que la médiathèque rencontre son public et notamment les jeunes et les couches populaires malouines.

Pour autant, plusieurs questions demeurent, dont certaines touchent à la pérennité des structures d’animation mises en place,  et que nous avions évoquées lors de notre précédente interpellation du maire :

  1. quelles sont les relations juridiques et financières qui lient la Ville de Saint-Malo et l’association Le Vauban, gestionnaire des trois salles de cinéma, étant entendu que dans son rapport d’observation en date du 31/05/2013, la Chambre Régionale des Comptes avait prescrit que « la gestion des salles de cinéma [du pôle culturel) ne saurait être confiée par voie de simple convention à une association locale » ?
  2. quelles sont les relations juridiques et financières qui lient la Ville de Saint-Malo et l’association Digital Saint-Malo, gestionnaire de l’espace dédié au numérique, et dans quelles conditions cet espace sera-t-il ouvert au public ?

Nous allons demander communication des documents administratifs qui régissent ces relations auprès du Maire.

  1. quelles modalités de financement ont été arrêtées pour assurer le fonctionnement de la Grande Passerelle? Nous serons vigilants afin que la mise en service de cet équipement ne se fasse pas au détriment des autres activités culturelles, sportives ou sociales, subventionnées par la Ville. A ce titre d’ailleurs, nous tenons à souligner et à regretter l’écart abyssal de l’effort financier consenti par la ville pour la réalisation du pôle culturel en comparaison de la faiblesse de l’apport de la Ville et de l’agglomération de Saint-Malo pour la rénovation de la Maison du Peuple. Cette institution, située à quelques centaines de mètres, et dont l’intérêt patrimonial ne fait aucun doute, revendique en effet une mission complémentaire à la Grande Passerelle puisqu’il s’agit d’en faire « un lieu de rencontres, ouvert sur la cité, sous forme d’expositions, de conférences… » 
  2. Quelles modalités ont été prévues pour associer les usagers du pôle culturel à la programmation de cette structure ? A ce titre, nous suggérons la création d’un Comité d’Animation où les usagers seraient largement et de manière pluraliste, représentés. Quelle que soit en effet la pertinence du choix de « l’univers de Tolkien » comme thématique d’ouverture de la Grande Passerelle, nous ne voulons pas que se réédite une opération qui a tenu à l’écart le monde scolaire, compte tenu de la communication extrêmement tardive sur les activités proposées aux jeunes.

Bref, encore bien des interrogations qui font d’ailleurs échos aux regrets et doutes évoqués publiquement par le « directeur-préfigurateur », recruté à grand frais (cf. rapport de la Chambre régionale des comptes) en 2011 et qui quitte la Passerelle au moment même où on en ouvre les portes….

OSONS !                                                                         Saint-Malo, le  22 décembre 2014

communiqué remis à la presse locale le 24 décembre à 13h

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.