• ————————————————————————————————————————————————————————————–

Pôle Emploi lundi 25 janvier : Plus de 200 signatures recueillies entre 8h30 et 15h00 !

POLE EMPLOI 25 JANVIERLe comité d’accueil constitué des salariées (s) CGT de POLE EMPLOI et des nombreux sympathisants dont un groupe important de membres de l’association citoyenne OSONS!, a pu constaté le désarroi des SALARIéS (ES) PRIVéS D’EMPLOI venus ce LUNDI, premier jour de changement national du dispositif d’ACCUEIL mis en place à POLE EMPLOI ST MALO !

 L’enjeu de la pétition, portée en préfecture le MARDI 26 JANVIER, est de faire reculer POLE-EMPLOI, dans sa réduction (de 50% pour l’Accueil, fermé désormais le Midi et l’Après-Midi) de service public, alors que le Chômage croît invariablement et inexorablement !

 A cette réduction viendra s’ajouter une grave COMPLICATION, à partir du 03 MARS: l’inscription sur internet demandera d’être capable de remplir un dossier de 72 pages, et non 6 pages comme atuellement ! En outre les pièces justificatives devront exclusivement être adressées par copies de Scan. Plus personne à qui les remettre, et pour vérifier !

 Le collectif “Privé d’Emploi/Chômeur” peine à se constituer, notamment pour réclamer l’accès aux 7 ordinateurs, mis à disposition pour faire librement ses recherches et ses démarches, après 12h30 !

On peut craindre des débordements (incivilités) à venir, comme c’est le cas dans d’autres coins de France !

 La lutte est aussi et encore là !

Facebook du Collectif Chomeurs Longue Duree Du Pays De St Malo

Casse des services publics : Les “prives d’emploi” dans le viseur

Depuis plusieurs semaines OSONS ! s’est emparé de la question de l’information à propos de la disparition imminente de l’accueil de Pôle emploi.
Même à l’approche des fêtes de fin d’année les rencontres sont nombreuses avec toujours les mêmes questions et les mêmes remarques :

“Mais pourquoi font-ils ça ?!” et ” A la CAF, c’est pareil, ça y est, l’Accueil est fermé !”

Information OSONS! de fin d'année

Information OSONS! de fin d’année

On constate l’ignorance quasi absolue des futures conditions de traitement des “privés d’emploi” qui viennent majoritairement pour être reçus à l’ACCUEIL de Pôle Emploi, qui est promis à disparaitre totalement, dès fin Janvier. (QUID des délais de RDV ? des RDV l’après-midi ou pas ? et de l’accès aux 5 ordinateurs de P-E, fermé l’après-midi ?)
Les, des, salariés-es sont venus-es nous soutenir et nous remercier de notre action.
Partout et dans tous les domaines la disparition des services publics s’accélère. En gros, notre gouvernement explique aux “privés d’emploi” qu’il faut bien rembourser les 40 milliards donnés au grands groupes industriels pour réduire le chômage, avec le succès que l’on peut constater…….
Désormais ceux qui appellent OSONS! l’emploi sur le 06 44 23 39 09, disent être sensibles à notre démarche d’un “collectif chômeur” . A suivre…

Le chômage augmente, l’accès au service public de l’emploi se restreint

A Saint-Malo, comme partout, les chômeurs doivent se préparer à affronter de longues attentes, voire tout simplement, des refus d’aide immédiate . Contre l’avis des salariés(es), unanimement désolés, les directives nationales réduisent considérablement les heures et les conditions d’accueil, sans intention de prévenir.
Dès le 25 Janvier :
– Tout chômeur doit passer par INTERNET, obligatoirement, dès l’inscription !
– Portes closes tous les après-midis * !
– Nombre de situations d’urgence (erreurs de calculs d’indemnisation, aides aux déplacements…) seront irrecevables à l’accueil.
IL FAUT S’ORGANISER !
Répondant à plusieurs sollicitations, l’association citoyenne OSONS ! a accepté d’apporter son concours pour organiser d’urgence une assemblée afin de permettre à des « Privés d’emplois » de se réunir, de s’informer et au mieux de créer un collectif pour expliquer, et venir en aide aux personnes en difficulté. Les compétences et les bonnes volontés sont invitées à se manifester.
DEUX REUNIONS, LE JEUDI 3 DECEMBRE à LA MAIRIE annexe de Paramé, à 13H30 et à 17H30.
D’ores et déjà, Osons ! prend contact avec les organisations d’aides aux chômeurs et précaires en lutte (AC, MCPL, SEB, Chômeurs Rebelles ), nationales ou locales(35), qui peuvent aider à organiser et à agir.
* «On est obligé de refouler des dizaines de demandeurs tous les après-midi depuis le 12 octobre, et les incidents se succèdent», confie une salariée gréviste, en Picardie, région test des nouvelles mesures à Pole-Emploi .